Chocolat Télévision
 


Vidéos
Vidéo Las Terrenas
Vidéo Las Galeras
Expatrié en République dominicaine
Rép. dominicaine
Bayahibe
Boca Chica
Cabarete
Juan Dolio
La Romana
Las Galeras
Puerto Plata
Punta Cana
Samana
Sosua
Histoire d'Hispaniola
Indiens Tainos
Rafael Trujillo
Parcs Nationaux
Mer des caraïbes
Tourisme tout-inclus
Baleines à bosse
Rhum et spécialités dominicaines
Santo Domingo
Hôtels
Restaurants
Las Terrenas
Restaurants
Location de villas
Excursions
Agences immobilières
Hôtels à Las Terrenas
Adresses utiles
Météo
Ambassades
Argent, banques et change
Voyages

Séjours en Repdom
Billets d'avion
Hôtels en République dominicaine
Transports
Autobus
Taxis
Location de voitures Aéroports
Vols internes
Voyageurs
Forums
Portails de la Repdom
Guides de voyages
Blogs Repdom
Carnets de voyages
Musique
Médias
Radios
Journaux
Télévisions
Loisirs
Golf
Plongée

 
 

 


Vidéos Tour du monde
New York
Las Vegas
Montréal
Tahiti / Moorea
Nouvelle-Zélande
Australie
Nouvelle Calédonie
Bangkok / Phuket

Thaïlande
Etats-Unis
Amsterdam
Chine
Colombie
Guide Rome
Téléchargement mp3
Choco Music
Plan du site
Contact

 
 

   


REPDOM > LAS TERRENAS > CARNETS DE VOYAGES


Une école française en toit de palmes

A Las Terrenas, les expatriés francophones sont si nombreux qu'ils ont instigué la création d'une école française. Tout à fait atypique, elle se situe à l'écart de l'animation, derrière un coquet portail de bois. L'école Théodore Chassériau accueille une centaine d'élèves français, belges, canadiens et suisse romands dans ses petits bâtiments couverts de toits de palmes.

Ecole française de Las Terrenas





Les cours commencent à 8 heures. Au bout de la cour plantée ci et là de cocotiers, des mots d'anglais s'évadent d'une petite maison. La porte est ouverte et un chien erre devant le palier. A l'intérieur, une quinzaine d'élèves révise son vocabulaire, dispersée dans une salle de classe qui ressemble à toutes les autres.

Un large tableau noir, des bureaux en bois, une carte du monde et des dessins aux murs. Ce qui diffère, ce sont ces petits drapeaux accrochés au-dessus du bureau de l'enseignante, symboles de toutes les nationalités présentes dans la classe. Les élèves sont suisses, français mais aussi anglais et dominicains. Un melting-pot de cultures, un petit bout de monde, qui révise consciencieusement son vocabulaire.

A côté, la grande salle est complètement ouverte sur la cour extérieure. Hypoténuse, théorèmes… ça parle ici de géométrie. Le prof, Sylvain se promène en tongs entre les tables, dans une ambiance résolument joviale où tout le monde se dit " tu ". Ce n'est pas pour autant que la matière devient plus simple. On entendrait une mouche voler lorsque s'amorce le périlleux chapitre du théorème des milieux… c'est fou comme un triangle peut devenir compliqué en géométrie.

Ecole française, Las Terrenas

A 13 heures, l'école ferme ses portes et les élèves ont quartier libre. Dans leurs lourds sacs, ils emmènent avec eux de longues heures de devoirs qui les accompagneront jusqu'à la fin de l'après-midi. C'est le revers de la médaille, chaque élève doit assumer, seul à domicile, une bonne partie des cours. Devant le petit portail bleu, des dizaines de voitures et de scooters sont anarchiquement parqués, les parents viennent rechercher leurs chères têtes blondes. C'est là que nous retrouvons Patrick qui embarque Jade et Lolita dans son gros 4x4. Chaque jour, il roule durant plus de deux heures pour conduire les filles à l'école et les ramener. C'est le prix que cette petite famille genevoise a décidé de payer pour s'offrir sa nouvelle vie.

Suite : Playa Los Indios, la plage déserte des Indiens

Plus d'infos :
Ecole Française Théodore Chasseriau
Las Terrenas
Tél. : (+809) 240-6624

 




 
Société de production
 

Samana Las Terrenas

Las Terrenas, République dominicaine
 

Les bonnes adresses à Las Terrenas
Restaurants

Location de villas
Excursions à Samana
Location de voitures
Agences immobilières
Hôtels à Las Terrenas