Chocolat Télévision
 


Vidéos
Vidéo Las Terrenas
Vidéo Las Galeras
Expatrié en République dominicaine
Rép. dominicaine
Bayahibe
Boca Chica
Cabarete
Juan Dolio
La Romana
Las Galeras
Puerto Plata
Punta Cana
Samana
Sosua
Histoire d'Hispaniola
Indiens Tainos
Rafael Trujillo
Parcs Nationaux
Mer des caraïbes
Tourisme tout-inclus
Baleines à bosse
Rhum et spécialités dominicaines
Santo Domingo
Hôtels
Restaurants
Las Terrenas
Restaurants
Location de villas
Excursions
Agences immobilières
Hôtels à Las Terrenas
Adresses utiles
Météo
Ambassades
Argent, banques et change
Voyages

Séjours en Repdom
Billets d'avion
Hôtels en République dominicaine
Transports
Autobus
Taxis
Location de voitures Aéroports
Vols internes
Voyageurs
Forums
Portails de la Repdom
Guides de voyages
Blogs Repdom
Carnets de voyages
Musique
Médias
Radios
Journaux
Télévisions
Loisirs
Golf
Plongée

 
 

 


Vidéos Tour du monde
New York
Las Vegas
Montréal
Tahiti / Moorea
Nouvelle-Zélande
Australie
Nouvelle Calédonie
Bangkok / Phuket

Thaïlande
Etats-Unis
Amsterdam
Chine
Colombie
Guide Rome
Téléchargement mp3
Choco Music
Plan du site
Contact

 
 

   


SAINT-DOMINGUE > HISTOIRE DE L'ILE D'HISPANIOLA


Histoire de la colonisation, l'île Hispaniola

C'est Christophe Colomb qui nomma ainsi cette île lorsqu'il y posa pour la première fois le pied le 6 décembre 1492 ; Hispaniola, " la petite Espagne " était peuplée par les indiens Tainos qui accueillirent d'abord pacifiquement les navires européens, aidant même les explorateurs à construire le fort de la Nativité à Saint-Domingue.

République dominicaine





Le 25 décembre 1492, l'une des trois caravelles de l'expédition espagnole sombra au large des côtes de l'actuelle Haïti, entre la frontière dominicaine et le cap haïtien. La " Santa Maria " constituait le joyau de la flotte de Colomb, longue de 26 mètres et lourde de plus de cent tonnes. L'équipage ne parvint qu'à sauver sa cargaison d'or et d'argent avant que la caravelle ne disparaisse. Elle gît toujours sous la mer des Caraïbes, récemment découverte par des plongeurs ; son ancre est aujourd'hui exposée au Phare de Colomb, à la capitale Santo Domingo.

Christophe Colomb eut un véritable coup de cœur pour les lagons et la végétation de cette île sauvage et accueillante. Il écrivit à Luis de Santangel : " C'est une terre à désirer et, une fois vue, à ne jamais quitter. "

Il la quitta rapidement pourtant tandis qu'une petite colonie d'une trentaine hommes resta sur place, aussitôt rejointe par des milliers d'autres colons. Bartolomeo Colomb, le frère cadet de Christophe Colomb, fut nommé gouverneur et fonda la petite ville de " Nueva Isabela " qui ne regroupait alors qu'une poignée de maisons en bois. Aussitôt dévastée par un cyclone, elle fut reconstruite un peu plus loin sur la rive ouest sous le nom de " Santo Domingo ", qui devint la capitale des Indes occidentales. C'est ici que furent construits tous les premiers édifices de ce Nouveau Monde ; le premier hôpital, la première cathédrale et même la première université des Amériques.

Rapidement, les intentions des colons changèrent à l'égard des Tainos indigènes, réduits au rang d'esclaves. De meurtriers conflits s'ensuivirent qui causèrent l'extermination totale de cette civilisation, la plus ancienne des Caraïbes.

En 1665, les Français qui convoitaient depuis un moment le territoire, s'installèrent officiellement dans la partie occidentale de l'île et la baptisèrent " Saint Domingue ". Le traité de Ryswick signé en 1697 coupa définitivement l'île en deux : espagnole à l'est, française à l'ouest.

En 1804, l'indépendance de la partie occidentale de l'île fut proclamée, elle prit le nom d'Haïti et devint la première république noire du monde. L'indépendance de la République dominicaine, elle, fut déclarée en 1844.

Aujourd'hui, avec une population de plus de 15 millions d'habitants, l'île d'Hispaniola est la plus peuplée des Antilles.


A lire également, sur Chocolat TV :

Les Indiens Tainos
Les Indiens Tainos constituaient la plus ancienne civilisation des Caraïbes. Les premiers hommes blancs débarqués sur l'île d'Hispaniola sont les responsables de leur extermination totale.

 




 
Société de production
 

Guide La République dominicaine

La République dominicaine
 

Bayahibe / Boca Chica / Cabarete / Juan Dolio / La Romana / Las Galeras / Las Terrenas / Puerto Plata / Punta Cana / Samana / Santo Domingo / Sosua