Chocolat Télévision
 


Etats-Unis
New York
Boston
Vallée de la mort
Chutes du Niagara
San Francisco
Las Vegas
Canada
Montréal
Polynésie Française
Tahiti
Moorea
Nouvelle-Zélande
Auckland
Rotorua
Nouvelle-Calédonie
Nouméa
Oua-Tom
Australie
Les Aborigènes
Kangourous / Koalas
Expatrié en Australie
Thaïlande
Bangkok
Elephants de Phuket
Phi Phi Islands
Plongée sous-marine

 
 

 


Actualités voyages
Téléchargement mp3
Tour du monde
Amsterdam
Chine
Colombie
Saint-Domingue
Guide Rome
Carnets de voyages
Plan du site
Contact

 
 

 


La Colombie
Histoire Colombie
Álvaro Uribe
Carthagène
Sécurité
Enlèvements
Régions dangereuses
Ingrid Betancourt
Otage des FARC
Preuve de vie
Clara Rojas
Libération de Clara Rojas et Consuelo Gonzalez

 
 

 Yemen  
   


CHOCOLAT TV > ACTU > YEMEN


Le Yemen, une destination à risques toujours sur catalogue


29 septembre 2006 / L'affaire des quatre otages français récemment enlevés puis libérés au Yemen nous rappelle la dangerosité de certaines destinations. Ainsi, le Yemen était-il connu de longue date pour ses trop fréquents kidnappings de visiteurs étrangers. Malgré cela, de nombreux tours opérateurs maintiennent, aujourd'hui encore, cette destination dans leur catalogue. Devraient-ils la retirer et ainsi sécuriser les voyages de leurs clients ou, au contraire, est-ce aux voyageurs que cette responsabilité incombe?










Le Yemen en quelques mots...

Le Yemen, tout au bout de la péninsule arabique, est baigné par les eaux de la mer Rouge à l'ouest et du golfe d'Aden au sud. Le pays déploie ses presque 2000 km de côtes dans un paysage tantôt désertique, tantôt tempéré sur ses reliefs, qui peuvent atteindre les 3000 m. d'altitude. Chahuté par les remous de l'histoire, le Yemen dut attendre 1967 pour voir les colons britanniques s'en aller et 1990 pour qu'enfin, le sud et le nord se réunissent et deviennent officiellement la « République démocratique du Yemen ». Aujourd'hui, la population yéménite est en croissance constante, atteignant cette année près de 21,5 millions d'habitants. Tous, à quelques rares exceptions près, sont de confession musulmane.

Depuis toujours, ce petit pays du bout du Proche-Orient a fasciné les touristes-routards. Ce sont ainsi près de 3000 Français qui le visitent chaque année, par le biais de tour opérateurs, souvent spécialisés dans des destinations alternatives.


STI Voyages, le tour opérateur des Français enlevés

Ainsi, l'agence STI Voyages, qui a acheminé les touristes français récemment enlevés, se présente-t-elle comme « le spécialiste reconnu de l'Egypte, Mer Rouge, Afrique et Moyen Orient », notamment (le Moyen-Orient a été ajouté à leur catalogue en 1990). En 2004, le tour opérateur acheminait près de 3000 touristes dans cette région du monde, notamment en Jordanie, sa destination phare.

Aujourd'hui encore, le Yemen figure dans le catalogue en ligne de STI Voyages, aux côtés d'autres destinations orientales telles que la Syrie, Dubaï, Israël, la Libye, l'Iran, le Liban, l'Ouzbékistan ou l'Arménie. Diverses formules sont proposées, du week-end au circuit complet, en passant par les séjours traditionnels ou les croisières.

Ainsi, en partant le 6 octobre prochain, vous pouvez vous offrir pour 2335€ HT un circuit de 15 jours au Yemen, au départ de Paris ou de Marseille. L'hébergement, la nourriture et les boissons sont compris, ainsi qu'un guide local francophone présent durant toute la durée du circuit.


Aucune mise en garde, malgré les réticences du Ministre des Affaires étrangères

C'est sur l'itinéraire d'un circuit similaire que les touristes français et leur guide ont été enlevés le 10 septembre dernier. Entre Mukalla et Aden, le 7e jour du circuit proposé aujourd'hui même sur le site de STI Voyages. Plus surprenant, le TO ne formule aucune mise en garde particulière.

Pourtant, avant l'affaire de l'enlèvement du groupe français, le département français des Affaires étrangères avisait clairement des dangers potentiels, déconseillant formellement de circuler sans guide ni escorte militaire sur ce tronçon précis, à mi-chemin entre Aden et Mukalla. Si les clients de STI Voyages disposaient effectivement d'une telle escorte, elle aurait fui aux premiers coups de feu.

Aujourd'hui, le Quai d'Orsay a revu ses mises en garde à la hausse et désormais « déconseille formellement » cette région critique du Yemen.


Recrudescence d'enlèvements depuis août

La problématique des enlèvements est propre à certaines régions du pays, soumises à des lois tribales. Les conflits et violences entre tribus n'y sont pas rares et depuis le mois d'août dernier, les kidnappings de touristes étrangers s'accélèrent. Six prises d'otages se sont déroulées sur les routes yéménites en un peu plus d'un mois. Les régions à risques se concentrent autour de la frontière avec l'Arabie saoudite au Nord.


Les TO alternatifs et conséquents

Cité par Tourmag (le portail d'informations des professionnels du tourisme), le tour opérateur Acabao, spécialiste du Sahara notamment, propose lui aussi des destinations en dehors des sentiers battus, parfois « à risques ». Afin de garantir une mise en garde actualisée des risques encourus par ses clients, le TO leur « conseille », contractuellement, de lire les recommandations du ministère des Affaires étrangères. Ainsi, leurs conditions particulières de vente stipulent que « chaque participant est conscient que, vu le caractère des voyages que nous organisons, il peut courir certains risques dus notamment à l’éloignement des centres médicaux. Il les assume en toute connaissance de cause et s’engage à ne pas faire porter la responsabilité des accidents pouvant survenir, à Acabao ou aux guides ou aux différents prestataires. (...) Acabao vous conseille de consulter la fiche du ministère des Affaires Etrangères relative à votre voyage sur son site Internet ou de vous renseigner par téléphone (...) ».


Quelles responsabilités?

Tant les tour opérateurs que le Ministère des Affaires étrangères dégagent systématiquement leurs responsabilités en cas d'incidents graves, tels que survenus au Yemen. Tout voyageur se doit donc de connaître les particularités et dangers potentiels du pays qu'il s'apprête à visiter. C'est lui, et lui seul, qui sera tenu resopnsable en cas d'imprévus, pour autant que les dispositions contractuelles aient été respectées par le TO... naturellement !


Pour en savoir plus :

Ministère français des Affaires étrangères
Mises en garde relatives au Yemen.
http://www.diplomatie.gouv.fr

STI Voyages
Tour opérateur spécialiste de l'Orient, notamment du Yemen.
http://www.stivoyages.fr

Acabao
Tour opérateur spécialiste du Sahara.
http://www.acabao.com

Tourmag
Portail des professionnels du tourisme francophone, analyse autour des enlèvements au Yemen.
http://www.tourmag.com

Actu Tourisme
Le Couchsurfing, hébergement gratuit
Carthagène, la Colombie touristique
Une île artificielle en Slovénie
La Nouvelle-Orléans après Katrina
Dubai : le plus grand hôtel du monde
Tourisme en perte de vitesse à Cuba
Voyage à Pyongyang, Corée du Nord
Les chinois, des touristes mal élevés ?
Tourisme au Tibet

 




Société de production audiovisuelle
 
 

Actualités Voyages & tourisme

Voyages et tourisme
 

Actu transport aérien
Compagnie aérienne la plus ponctuelle
La liste noire de l'aviation civile
Compagnies interdites de vol
Internet haut débit en avion
Accidents et crashs aériens
Iberia lance sa compagnie low cost
Dubai, plus grand aéroport du monde
Le tourisme spatial décolle pour de bon
Vols spatiaux avec Virgin Galactic
Les billets d'avion électroniques