Chocolat TV - Télévision sur internet
 


Vidéos Etats-Unis
New York
Boston
Vallée de la mort
Chutes du Niagara
San Francisco
Las Vegas
Parcs nationaux
Mesa Verde
Yellowstone
Le Grand Canyon
Redwood
Mammoth Cave
Olympic National Park
Yosemite
Volcans de Hawaii
Carlsbad Caverns
Great Smoky mountains
Carnets de voyages
New York: l'après 9/11
Boston: France sucks
Niagara Falls
San Francisco
Death Valley

Las Vegas
Rhyolite: ville fantôme
Route 66
Route 66 : tracé et curiosités
Williams, Arizona
Ash Fork, Arizona
Les Indiens Navajo
Histoire Navajo
Vie des Navajos
Navajo : lois et coutumes
Les Indiens Hopi
Hopis : lois et coutumes

 
 

 Etats Américains  
 


Alabama
Culture de coton
Ségrégation
Alaska
Arizona
Indiens d'Arizona
OVNI (Phoenix lights)
Arkansas
Sécession
Bill Clinton
Californie
Ruée vers l'or
Entrée dans l'Union
Politique et économie
Schwarzenegger
Séquoias géants
Los Angeles
San Francisco
Vallée de la Mort
Caroline du Nord
Histoire
Caroline du Sud
Histoire
Colorado
Indiens du Colorado
Connecticut
Guerres indiennes
Indépendance USA
Dakota du Nord
Histoire
Dakota du Sud
Histoire South Dakota
Mont Rushmore
Little House
Delaware
Le premier Etat
Géorgie
Hawaii
Histoire Hawaï
Hawaii, surf & vagues
Idaho
Illinois
Histoire de l'Illinois
Chicago, Illinois
Lac Michigan
Indiana
Iowa
Kansas
Kentucky
Louisiane
New Orleans
Ouragan Katrina
Maine
Maryland
Massachusetts
Boston
Utah
Salt Lake City
Les Mormons
Bryce Canyon
Panguitch
Lac Powell et Glen Canyon

 
 

 


Canada
Vidéo Montréal
Polynésie Française
Vidéo Tahiti
Moorea
Nouvelle-Zélande
Vidéo Auckland
Rotorua
Nouvelle-Calédonie
Vidéo Nouméa
Oua-Tom
Australie
Vidéo Sydney
Les Aborigènes
Kangourous / Koalas
Expatrié en Australie
Thaïlande
Vidéo Bangkok
Elephants de Phuket
Phi Phi Islands
Plongée sous-marine
République dominicaine

 
 

 


Actualités
Choco Music
Rome
Mp3 gratuits
Plan du site
Contact

 
 

 USA / Etats-Unis  
   


CHOCOLAT.TV > CARNETS DE VOYAGES > VALLEE DE LA MORT


Death Valley - 29 juillet 2003

De 15 à 50 degrés. et pourtant à quelques centaines de kilomètres à l'est de San Francisco. Nous sommes à Baker, une ville stations service longeant la Freeway en direction de Las Vegas. Baker et son thermomètre le plus haut du monde, en hommage à la journée la plus chaude des Etats-Unis : 57 degrés un après-midi de 1913. Ce n'était pas ici, mais à peine plus loin. On devine à l'horizon une route sillonnante, semblant disparaître sous terre : la Vallée de la mort, à 86m en dessous du niveau de la mer. Le point le plus bas du pays, le plus suffoquant aussi. La voiture de location est équipée de la climatisation, 3000 km au compteur. Elle devrait relever le défi. Un dernier plein d'essence (son prix vient de baisser… tiens donc !) et nous nous éloignons de la très fréquentée Freeway pour nous engouffrer dans ce sillon, le plus profond de l'Hémisphère Sud .

Aucune voiture devant, aucune voiture en face, aucune voiture derrière. On entend déjà le vent hurler dans le désert. Rien ne l'arrête, aucun obstacle si ce n'est quelques frêles buissons asséchés.

Lorsque, tel un mirage, quelques bâtiments se profilent… on croit rêver. Entre nulle part et rien d'autre s'étire Shoshone et son motel, sa station essence et son café : " C'est si bon ", en français dans le texte. Le gérant ne parle qu'anglais, mais son ex-femme était française. Elle est partie, lasse de l'isolement sans doute ? Nous évitons la question, car il l'aime, sa Shoshone et il en est fier. Envers et contre tous, même son épouse… " C'est si bon " propose même une connexion Internet. Un bête modem à près de 10$ toutes les 10 minutes, ça frôle l'entraide sociale mais qu'importe, nous relevons rapidement nos emails et laissons Shoshone derrière nous.

La vallée de la mort: 86 mètres au-dessous du niveau de la mer, dans l'un des sillons les plus profonds de l'hémisphère Sud, qui s'étend sur 7 700 km2La Death Valley  doit son sordide nom à un pionnier rescapé : "Dieu merci, nous sommes sortis de cette Vallée de la Mort"

La route entame sa descente. De virages et dos d'ânes, voici Death Valley Junction. Une ville fantôme qui se métamorphose en station touristique la haute saison venue. En hiver, lorsque les températures redeviennent raisonnables.









Nous y sommes. Voilà donc cette mythique Death Valley, qui a enterré tant de pionniers et qui, aujourd'hui encore, enlève des poignées de touristes inattentifs ou tout simplement inconscients. Elle doit son nom aux chercheurs d'or du début du XXe siècle. Ils virent nombre des leurs mourir d'épuisement, de soif ou de chaleur. Lorsque les rescapés atteignirent l'extrémité de la Vallée, ils s'écrièrent :

-Dieu merci de nous avoir sortis de cette Vallée de la Mort !

Le nom est resté et la réputation aussi. Au petit musée du Visitor's Center de Furnace Creek, nous nous attardons un instant sur leurs visages, couchés sur des photos jaunies par le temps. Certains ne l'ont que traversée, d'autres s'y ont installés.

Vidéo Death Valley

En ressortant du centre d'informations, nous contournons un véhicule noir étrange ; un monstre, scotché de toutes parts, afin d'en cacher la marque. Nous apprenons néanmoins qu'il s'agit d'une Mazerati, la toute dernière, encore indisponible sur le marche. Son conducteur, testeur pour le constructeur automobile, vient la pousser ici jusqu'à ses extrêmes limites. L'engin doit résister à la vitesse, à la chaleur, à la route décousue. D'un siècle à l'autre, les pionniers ont changé de visage, mais ils sont toujours là…

La pluie se met à tomber sur la Vallée de la Mort. Incroyable… cela n'arrive qu'une fois par année, 3 cm en tout... L'homme à la Mazerati repart déçu, il ne pourra pas la tester aujourd'hui. La Vallée de la Mort se pare d'ocre et d'émeraude. Elle redevient viable le temps d'une averse.


DIMANCHE 3 AOÛT 2003

Nous reprenons l'Interstate, bordée de panneaux publicitaires. La ville se rapproche. Jusqu'à ce bruit sourd. La voiture vacille, devient immaîtrisable. Nous parvenons à l'arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence : le pneu vient d'éclater. Impensable, en plein milieu du désert. Les trucks nous frôlent, secouant violemment le véhicule. Dans le coffre, l'agence de location a prévu le kit de secours : un pneu, un cric. A près de 45 degrés à l'ombre de la petite voiture, nous tentons de dévisser cette satanée vis. Impossible. Il n nous reste qu'à remonter la Freeway jusqu'à la prochaine aire de repos. Elle ne tarde pas à se montrer. Des dizaines d'automobilistes font la queue devant les toilettes. Pas de garage, pas de restaurant, juste un téléphone. Nous tentons donc de joindre le AAA, l'Association automobile américaine. Lorsque le miracle se produit. Un petit camion de dépannage se parque à quelques mètres de nous. Nous regroupons nos dernières forces et courons le rejoindre.

-Vous êtes vraiment chanceux, vous deux. Je m'arrêtais simplement pour passer une serviette sur mon rétroviseur. Allez, montez ! On va voir ça.

Nous en aurions eu sinon pour une bonne heure d'attente. Il allait dépanner d'autres automobilistes un peu plus loin, nous passons avant. Deux coups de manivelle, et la roue est changée. L'incident est clos, ou presque. La roue de secours nous empêche de dépasser les 50 miles. Nous nous traînons donc jusqu'à notre prochaine étape, dépassés par les caravanes et les trucks… que la route est longue.

Lire la suite : Voyage à Las Vegas, Nevada

Voir aussi : Photos Vallée de la mort

Carnets de voyage :
New York, les pompiers de Manhattan / New Haven Connecticut / Boston, le 4 juillet / Niagara Falls, Canada / Toronto, Canada / Voyage à Montréal / San Francisco Oakland / Death Valley, Furnace Creek, Baker et Shoshone / Voyage à Las Vegas / Rhyolite: ville fantôme / Papeete, Tahiti / Moorea, Polynésie / Voyage à Auckland, Nouvelle-Zélande

 




 
Société de production
 

Vidéo Death Valley

Vidéo Vallée de la mort
 

Etat de Californie
Colonisation et ruée vers l'or
Entrée de la Californie dans l'Union
Californie, politique et économie
Arnold Schwarzenegger
Les séquoias et le "General Sherman"
Los Angeles
San Francisco
La Vallée de la Mort