Chocolat Télévision
 


Etats-Unis
New York
Boston
Vallée de la mort
Chutes du Niagara
San Francisco
Las Vegas
Canada
Montréal
Polynésie Française
Tahiti
Moorea
Nouvelle-Zélande
Auckland
Rotorua
Nouvelle-Calédonie
Nouméa
Oua-Tom
Australie
Les Aborigènes
Kangourous / Koalas
Expatrié en Australie
Thaïlande
Bangkok
Elephants de Phuket
Phi Phi Islands
Plongée sous-marine
République dominicaine

 
 

 


Actualités voyages
Téléchargement mp3
Tour du monde
Amsterdam
Chine
Colombie
Saint-Domingue
Guide Rome
Carnets de voyages
Plan du site
Contact

 
 


 Vidéo Aéroport International de Genève  
   


CHOCOLAT TV > SUISSE > AEROPORT DE GENEVE



Programme jeunesse diffusé le 07.04.2002 sur la TSR. Un reportage Chocolat TV Productions.

Texte de l'émission :

L’aéroport de Genève, c’est un gigantesque point de relais pour les avions du monde entier. Sur cette piste, 130'000 appareils atterrissent et décollent chaque année. Ils s’envolent pour 76 destinations dans le monde.

A l’aéroport de Genève, des millions de personnes se croisent, entre un café ou deux avions. Un aéroport, c’est un tout petit peu le centre du monde.

Voilà Philippe Roy, l’attaché de presse de l’aéroport de Genève. Il sera notre guide, ça tombe bien, il connaît l’aéroport comme sa poche. Et avec Monsieur Roy ce qui est bien, c’est qu’on a le droit d’entrer dans les coulisses de l’aéroport. Là ou personne ne peut aller.

Nous voilà sur le tarmac de l’aéroport. Le parking des avions, en quelque sorte. A quelque mètres de nous, la piste. Une seule à Genève, 3900 mètres de long, 50 de large.

Un peu plus loin, l’un des tous gros avions de la famille Airbus. L’ A 330 de la compagnie Swiss. Il vient d’arriver de New York après 8 longues heures de voyage. Et il repartira dans 3 heures.

INTERVIEW contrôles techniques dans le cockpit

Vérification, sûreté, sécurité. Ici, impossible d’y échapper. Ce sont les maîtres mots. Surtout depuis ce fameux 11 septembre 2001, qui a tout changé. Dans les aéroports peut-être plus qu’ailleurs.

INTERVIEW Philippe Roy, attaché de presse de l’aéroport de Genève

Ah, l’aviation… que de crises, que de soucis, que d’ennuis ces dernières années. Il y a eu le 11 septembre, qui a terrorisé les gens, qui ne prenaient plus l’avion. Du coup, les compagnies aériennes et les aéroports n’avaient plus de passagers. Et donc… plus de sous. Plusieurs compagnies aériennes ont dû mettre la clef sous la porte. Le secteur a conu le crise la plus grave de son histoire.

Lorsque le climat se rétablit un peu… patatra ! Nouvelle catastrophe, et de taille. C’est la guerre qui commence en Irak.

INTERVIEW Philippe Roy, attaché de presse de l’aéroport de Genève

Première catastrophe donc, les passagers qui annulent leurs vols, en période de guerre. Mais la deuxième catastrophe ne tarde pas à survenir...

La pneumonie atypique n’a pas tardé à déborder de Chine. Aujourd’hui, on compte des malades sur tous les continents. Y compris en Europe. Comment ? Réfléchissez… par les avions, évidemment. Une personne malade embarque à Bangkok et atterrit à Genève, elle emmène avec elle le virus, qui pourra ensuite se répandre autour d’elle. C’est ce que l’on appelle une épidémie.

Pour éviter une épidémie, il faut l’arrêter à sa source… ou presque. Dans les aéroports. Dès l’entrée en Suisse, à la douane, des affiches attirent l’attention des passagers. Si ils sont fiévreux, qu’ils toussent et qu’ils ont de la peine à respirer, ils doivent immédiatement contacter leur médecin.

Ça, c’est la première mesure prise à l’aéroport de Genève. Mais lorsque un avion arrive d’Asie, là où s’est déclarée la maladie, la procédure est un peu plus longue.

INTERVIEW Philippe Roy, attaché de presse de l’aéroport de Genève

Monsieur Roy se porte bien, c'est plutôt bon signe pour nous.
En fait, à Genève, il n'y a qu'un seul vol vraiment à risque. Le Genève-Bangkok, 3 fois par semaine.

Hier, dimanche, 9h10, l'avion s'approche de la piste. Un Boeing 747, ni plus ni moins que le plus gros avion de transport de passagers du monde. Attention, ça décoiffe...

Pas de cas suspect aujourd'hui. Tous les passagers ont pu sortir tranquillement de l'appareil. Mais à Genève, ce vol continuera a être surveillé, tant que la menace d'épidémie planera sur l'aéroport.

Sur le web :

www.gva.ch
Aéroport International de Genève.

 




Société de production audiovisuelle
 
 

Vidéos Coucou la Suisse !

Coucou la Suisse !
Peter le nain de jardin nous emmène à la découverte des 26 cantons suisses.