Chocolat Télévision
 


Rome, généralités
Histoire Rome
Le Colisée
Le Capitole
Le Forum romain
La Fontaine de Trevi
La Piazza Navona
Le Panthéon
Basilica Santa Maria Maggiore
Pratique
Bons plans
Pièges à éviter
Ambassades et consulats
Logement à Rome
Appartements
Hôtels à Rome
Pensions religieuses
Aller à Rome
Rome en train
Rome en voiture
Rome en bateau
Rome en avion
Depuis la france
Depuis la Belgique
Depuis la Suisse

 
 

 Vidéos  
 


Etats-Unis
Pompiers de New York
Boston : france sucks
Vallée de la mort
Chutes du Niagara
San Francisco
Strip de Las Vegas
Canada
Le français québecois
Polynésie Française
Lagon de Tahiti
Baleines à Moorea
Nouvelle-Zélande
America's Cup
Sports Extrêmes
Nouvelle-Calédonie
Bagne de Nouméa
Tribu de Oua-Tom
Australie
Les Aborigènes
Kangourous / Koalas
Expatrié en Australie
Thaïlande
Pollution à Bangkok
Elephants de Phuket
Phi Phi Islands
Plongée sous-marine

 
 

 


 Rome, Italie  
   


CHOCOLAT.TV > ROME > BONS PLANS


Nourriture

Difficile de faire le tri entre tous ces restaurants, en particulier au cœur historique de Rome. Un conseil ? Fuyez les menus touristiques, tendez l’oreille et arrêtez-vous là où les Romains mangent. C’est souvent gage de qualité.







Plusieurs snacks éparpillés dans toute la ville proposent des pizzas sur le pouce, où l’on mange en vitesse, debout, à prix modéré. La pizza est facturée à la taille ou au mètre. Les boulangeries proposent la pizza blanche à l’emporter, «pizza bianca », une pâte nature parcourue d’un maigre filet d’huile d’olive qui se consomme comme du pain, généralement en accompagnement de charcuterie.

Rome a initié en 1989 le mouvement « Slow food » dont les restaurants promeuvent le bien manger et le goût authentique du terroir. Plutôt onéreux, privilégiant les plats du marché et de saison, le mouvement se présente sur son site Internet : www.slowfood.it


Transports publics

- Les transports publics sont gratuits pour les enfants de moins de 10 ans.

- Il existe des forfaits hebdomadaires (carta settimanale, 16 €) ouvrant la gratuité à tous les transports publics romains (bus, métro, train). Les touristes « courts séjours » privilégieront les cartes journalières (biglietto giornaliero, 4 €).

- Le Roma pass (20 €) combine l’entrée à deux sites ou musées de votre choix et la gratuité dans les transports publics urbains durant trois jours. Un Pass plus complet à 25 € étoffe l’offre en terme de mobilité.

- Les bus et tramways réguliers s’interrompent à minuit et l’équipe de nuit prend le relais. Ces bus, signalés avec la lettre « N » sont moins fréquents mais assurent les liaisons jusqu’à 5h30.


Musées, sites, monuments, curiosités

- Les entrées au musée sont généralement gratuites pour les seniors de plus de 65 ans et les jeunes de moins de 18 ans ressortissants de l’Union européenne. Les musées privés proposent presque systématiquement des réductions pour les juniors.

- Les étudiants ressortissants des pays membres de l’Union européenne bénéficient d’une réduction atteignant la moitié du plein tarif.

- Il existe deux passes culturels à Rome, permettant de grouper plusieurs visites de musées à tarif réduit. L’Archaeologia Card, 20 € (22 € en cas d’événements ponctuels), propose la gratuité d’accès à la totalité des sites du Musée National romain, le Colisée, le Palatin, le tombeau de Caecilia Metalla, la Villa dei Quintili et les thermes de Caracalla. Validité du passe : 7 jours. Le Roma Pass (www.romapass.it), 20 €, combine la gratuité dans les transports publics urbains (métro et bus) durant trois jours, ainsi que l’accès libre à deux sites archéologiques ou musées au choix, ainsi que de nombreuses réductions. Le « Roma & Più Pass » à 25 € offre un accès plus étendu dans les transports publics. Durée de validité identique : 3 jours.



- Chaque automne, autour de mi-septembre, les sites culturels romains restent ouverts toute la nuit à l’occasion de la « Notte Bianca », réplique italienne de la « Nuit Blanche » parisienne.

- Le Colisée est incontestablement le site le plus couru de la capitale, invariablement serpenté de files de touristes qui attendent leur tour devant les caisses émettant les billets d’entrée. Petits conseils : filez au Palatin (Palatino). Son ticket d’entrée donne aussi accès au Colisée mais ses caisses sont nettement moins sollicitées, vous gagnerez du temps en y retirant votre billet. Mieux mais plus cher, les réservations téléphoniques vous permettent d’éviter les files d’attente au Colisée. Une surcharge de 1,50 € est facturée. Tél. 0039 06 39 96 77 00


Cinéma

- Gratuit à l’office du tourisme, le fascicule « Roma, il grande set » propose des parcours en ville sur les traces des maîtres du cinéma italien, Mastroianni et les autres.


Téléphone

- Ne jamais appeler de l’hôtel qui majore les conversations téléphoniques mais privilégier les bonnes vieilles cabines téléphoniques. Les cartes à prépaiement se vendent dans les bureaux de tabac et de poste.

- En composant le 12, un opérateur vous informe gratuitement.

- Le 176 permet les appels en PCV, votre interlocuteur, s'il l'accepte, paie la communication.

- L’office du tourisme italien propose un Call Center, info tourist line qui vous informe par téléphone en italien, anglais, français, espagnol et allemand : 0039 06 82 05 91 27, tous les jours de 9h à 17h.



Cartes postales

- Vous partez visiter le Vatican ? Profitez-en pour emporter vos cartes postales et jetez-les dans la boîte postale de la papauté, sur la place Saint-Pierre. Outre le très joli timbre qui fait toujours impression (il s’achète sur cette même place, au bureau de la poste vaticane), il paraît que la poste du Vatican est plus rapide que la poste italienne. Horaires de la poste : lundi – samedi de 8h30 à 19h.



Clin d’oeil (pour les ressortissants français uniquement) : Garden-party à l’ambassade

- Chaque 14 juillet, l’ambassadeur français en poste à Rome ouvre les portes du Palais Farnèse à tous les titulaires de documents d’identité français pour une garden-party étonnante ! Attention : se renseigner préalablement, le dernier ambassadeur nommé aurait émis le souhait de réserver cette manifestation aux Français résidant à Rome, garantissant toutefois que les alentours du Palais resteraient animés à l’occasion de la fête nationale française.

Trouver un hôtel à Rome.

 




Société de production audiovisuelle
 
 

Italie Aller à Rome

Aller à Rome
Aller à Rome Proche de la plupart des grandes capitales européennes, Rome est une destination « court séjour » courue. En avion, en train voire en voiture (attention, la circulation sur les routes italiennes, en particulier sur les autoroutes, est très, très rapide, malgré les limitations de vitesse), Rome s’atteint aisément en une poignée d’heures.