Chocolat Télévision
Société de production audiovisuelle
 


Etats-Unis
New York
Boston
Vallée de la mort
Chutes du Niagara
San Francisco
Las Vegas
Canada
Montréal
Polynésie Française
Tahiti
Moorea
Nouvelle-Zélande
Auckland
Rotorua
Nouvelle-Calédonie
Nouméa
Oua-Tom
Australie
Les Aborigènes
Kangourous / Koalas
Expatrié en Australie
Thaïlande
Bangkok
Elephants de Phuket
Phi Phi Islands
Plongée sous-marine

 
 

 


Guide Rome
Mp3 gratuits
Choco Music
Amsterdam
Chine
Plan du site
Contact

 
 

 


Saint-Domingue
Las Terrenas
Santo Domingo
Boca Chica
Puerto Plata
Sosua
Las Galeras
Bayahibe
Cabarete
Juan Dolio
La Romana

 
 


 La Colombie  
   


CHOCOLAT.TV > COLOMBIE > DESTINATION DANGEREUSE


La Colombie, une destination dangereuse

Le département français des Affaires étrangères met clairement en garde les voyageurs : si la sécurité s’est considérablement améliorée depuis 2001, le nombre d’homicides dépasse tout de même les 17'000 pour la seule année 2006, dans une population de 42 millions d’habitants, moins qu’en France...

« S’il convient de distinguer les risques liés à la violence politique (qui, à l’exception des manifestations et des attentats en zone urbaine, affectent surtout les campagnes isolées) de la criminalité de droit commun, les délinquants locaux n’hésitent pas à s’en prendre violemment (parfois) aux ressortissants étrangers. » lit-on sur le site de France-Diplomatie. « D’une façon générale, la plupart des agressions visant nos compatriotes et signalées à notre ambassade ces dernières années avaient été exécutées à main armée. Qui plus est, la majorité de ces incidents se sont produits dans des zones du pays que les victimes considéraient comme sûres. Il convient donc de ne jamais perdre de vue que la situation sécuritaire évolue constamment en Colombie et que les étrangers y constituent des cibles de choix pour la délinquance, même dans des régions, dans des villes ou dans des quartiers réputés plus tranquilles que d’autres. »









Pour éviter des incidents, la diplomatie française dresse la liste de quelques règles élémentaires de prudence :

° Ne jamais partir à l’aventure.
Pas d’auto-stop, de camping, de vélo, pas même de voyages interurbains par bus, parfois la cible de groupes armés. « Ces dernières années, pour ne citer que quelques exemples », précise le site France-Diplomatie « un journaliste amateur a été enlevé par les paramilitaires, un groupe d’une vingtaine de randonneurs a été séquestré par l’Armée de libération nationale, deux cyclotouristes européens ont disparu sans laisser de trace et un couple de randonneurs mal préparés a failli mourir de froid en montagne.

° Ne jamais résister à une agression
Rester calme, garder ses mains bien en évidence, éviter tout geste brusque. Un banal vol à l’arraché peut tourner à la tragédie lorsque son auteur est – comme cela arrive le plus souvent – armé. Mieux vaut porter sur soi une somme modique… mais suffisante, l’équivalent de 50 euros. Cela peut « éviter que la déception de l’agresseur se retourne contre sa victime trop désargentée. »

° Limiter les déplacements nocturnes et proscrire les déplacements interurbains par la route
L’ambassade de France propose à ses ressortissants de les informer de leur itinéraire en Colombie par le biais d’un formulaire disponible en ligne.

 




 
Dossier La Colombie d'Ingrid Betancourt
Colombie
Tout le dossier
La Colombie d'Ingrid Betancourt

La Colombie, généralités
Histoire de la Colombie
Álvaro Uribe
La Colombie touristique – Carthagène
La Colombie, une destination dangereuse
Conflits politiques, enlèvements et enlèvements express
La Colombie rurale : une zone interdite
Il était une fois… Ingrid Bétancourt
Ingrid Bétancourt, une politicienne qui dérange
Le jour où Ingrid a disparu dans la jungle colombienne…
Ingrid Bétancourt, otage des FARC
2007 : la preuve d’une vie… en suspens
Clara Rojas et « l’affaire Emmanuel »
Libération de Consuelo Gonzalez et Clara Rojas
Libération d'Ingrid Betancourt