Chocolat Télévision sur Internet
 République populaire de Chine  
   


CHOCOLAT TV > CHINE > DROITS DE L'HOMME


Les droits humains, la peine de mort

Attribués à la Chine en 2001, les Jeux olympiques de 2008 devaient, comme l’affirmait alors Liu Jingmin, vice-président du Comité de candidature de Pékin aux J.O., contribuer « au renforcement des droits humains ». Sept ans après les belles déclarations, Amnesty International, observateur privilégié des droits humains dans le monde, continue à dresser un bilan préoccupant de la question délicate des Droits de l’Homme en Chine. 

Non seulement les répressions à l’encontre des opposants au pouvoir central et des journalistes se poursuivent, mais elles sont orchestrées « non pas malgré, mais bien à cause de l’organisation des JO », constate Amnesty International dans son rapport consacré aux droits humains en Chine à l’aube des Jeux olympiques « People’s Republic of China : The Olympics countdown – crackdown on activists thretens Olympics legacy ».







Certes. Sur le papier, la Chine évolue vers plus de transparence. Liberté d’information pour les journalistes internationaux (largement contestée par les intéressés eux-mêmes), révision du champ d’application de la peine de mort… mais sur le fond, les problèmes persistent. Ces « évolutions positives (…) sont éclipsées par le blocage de la réforme du régime de la détention sans procès, par la répression contre les défenseurs des droits humains et par la censure d’Internet. » précise encore Amnesty International. En clair, les autorités ont lâché du lest au niveau des médias étrangers mais maintiennent la pression au niveau national, plus que jamais à l’aube de l’un des plus grands rendez-vous de son histoire.

Autre gros point noir du dossier « Droits de l’Homme », la délicate question de la peine de mort. Amnesty International rappelle que, même si les chiffres de la sanction capitale ne sont pas publics, « la Chine reste le pays du monde qui a le plus recours à la peine de mort ». Entre 2000 et 5000 exécutions chaque année, selon de récentes estimations. Parfois pour punir des larcins, comme le vol de carte bancaire.

Récemment soumise à une révision judiciaire, l’application de la peine de mort est désormais contrôlée par la Cour populaire suprême. Le gouvernement chinois affirme que le nombre des exécutions est en baisse mais Amnesty International pondère : «  Pour étayer de telles affirmations, encore faudrait-il publier des statistiques nationales complètes et d’autres informations détaillées sur la peine capitale dans ce pays. La baisse du nombre d’exécutions pourrait en effet s’expliquer en partie par le fait que de plus en plus de prisonniers sont en attente de leur exécution pendant que la Cour populaire suprême examine leur dossier. »

Pour en savoir plus :

Amnesty International
JO de Pékin, quel héritage pour les droits humains ?

La peine de mort en Chine
Revoltes.org, portail d’information sur la peine de mort.

 




 
 

Dossier Chine

La Chine, entre histoire, politique et tourisme
 

République populaire de Chine
Une civilisation quatre fois millénaire
Renaissance culturelle et économique
Un 20e siècle agité
De l'Empire au communisme
Mao Zedong
Politique de l'enfant unique
La Révolution culturelle
Les revoltes de Tian’anmen
Les droits humains, la peine de mort
Prisonniers d’opinion en Chine
Le Tibet
Tourisme en Chine
La Grande Muraille de Chine
La Cité interdite
Jeux olympiques de Pékin

Production audiovisuelle
 


Etats-Unis
New York
Boston
Vallée de la mort
Chutes du Niagara
San Francisco
Las Vegas
Canada
Montréal
Polynésie Française
Tahiti
Moorea
Nouvelle-Zélande
Auckland
Rotorua
Nouvelle-Calédonie
Nouméa
Oua-Tom
Australie
Les Aborigènes
Kangourous / Koalas
Expatrié en Australie
Thaïlande
Bangkok
Elephants de Phuket
Phi Phi Islands
Plongée sous-marine
République dominicaine

 
 

 


Tourisme au Tibet
Club Med en Chine
Tourisme en Chine
Les chinois, des touristes mal élevés ?

 
 

 


Téléchargement mp3
Carnets de voyages
Colombie
Guide Amsterdam
Guide Rome, Italie
Plan du site
Contact